Témoignage vidéo : Thomas Hervé (Télématin) parle de sa greffe de cheveux

La greffe de cheveux de thomas herve

Culture Pub, cela vous dit forcément quelque chose, n’est-ce pas ? Cette émission désormais culte de M6 nous offrait dans les années 80/90 une analyse humoristique de la publicité à la télévision. Son présentateur, le dynamique et irresistible Thomas Hervé, aujourd’hui chroniqueur sur le plateau de Télématin, a décidé de témoigner au sujet de sa greffe de cheveux, qu’il a réalisé avec DHI

Une deuxième greffe de cheveux

Ce n’est pas la première fois que le chroniqueur fait le choix de se « faire mettre des cheveux sur la tête ». Il y a une dizaine d’année, il avait opté pour la méthode de la bandelette – ou FUT. D’ailleurs, les cheveux qu’il a actuellement sur la tête ne sont plus que des cheveux implantés à cette époque.

Comme il l’explique très bien dans cette vidéo, Thomas Hervé savait qu’il aurait un jour ou l’autre à re sauter le pas des implants capillaires. Car, contrairement à ce qu’on peut parfois penser, faire une greffe ne résout pas la chute de cheveux !

Les cheveux touchés par calvitie, ou « primitifs » et déjà présents sur la tête au moment de la greffe, eux, vont continuer de tomber, laissant ainsi de nouveaux espaces…

Pourquoi avoir tant attendu ? « Cette opération a été quand même assez pénible », évoque le journaliste en parlant de sa première greffe capillaire. En effet, l’une des limites de la FUT est que les suites sont assez lourdes et la douleur souvent bien réelle. D’autant qu’elle laisse, même si des progrès ont été réalisés depuis, une longue cicatrice à l’arrière de la tête.

Cette cicatrice d’ailleurs appauvrit également la zone donneuse :  la fermeture de la cicatrice crée une tension au niveau du cuir chevelu qui affaiblit les follicules en périphérie de celle-ci. Cela rendra difficile, voire impossible, leur utilisation dans le cadre d’une autre greffe dans le futur.

« On est dans de l’artisanat »

Thomas Hervé ne cache pas qu’il attend beaucoup de cette greffe de cheveux, et qu’il s’est senti rassuré par les différents résultats qu’il a pu observés, mais aussi par le travail méticuleux et l’hyper spécialisation des médecins DHI. Sans oublier bien sûr le fait que tout cela se fasse…sans douleur !

Et voici les premiers résultats :

La greffe de cheveux de thomas herve

Thomas Hervé après sa greffe de cheveux DHI – 5 mois post intervention

Shares
Share This