L’influence du stress sur la chute de cheveux : Découvrez nos traitements

L’influence du stress sur la chute de cheveux : Découvrez nos traitements

Si l’hérédité ou les dérèglements hormonaux font partie des causes de la perte de cheveux, le stress est également un facteur à prendre sérieusement en compte car il peut aggraver et accélérer l’évolution de la calvitie.

Les catégories de stress

Le stress, terme général abrite en réalité différents types d’affections et se classe en diverses catégories :

Le stress du quotidien

Il s’agit d’un stress habituel répété lié à la vie de tous les jours, au travail et à la pression.

Le stress dû à un traumatisme majeur et soudain

Il fait suite à un accident, à la perte d’un proche ou à tout autre événement brutal. La chute de cheveux générée par le stress provoque à son tour un traumatisme psychologique générateur de stress (3).Ce cercle vicieux mène souvent à une calvitie rapide et importante.

Les effets du stress sur la chute de cheveux

Le stress agit sur l’hypophyse (glande endocrine) et l’Hypothalamus (structure du système nerveux située dans l’encéphale) qui sécrètent alors des hormones mâles comme les androgènes. Celles-ci, en se mélangeant aux enzymes sensibilisent les cheveux et les font tomber. Le stress peut également provoquer l’affinement des cheveux par la contraction des vaisseaux sanguins du cuir chevelu. C’est pourquoi, au-delà du traitement de la conséquence qu’est la chute de cheveux, il est aussi important de traiter le stress lui-même.

Les traitements de la chute de cheveux liée au stress

Si la calvitie est liée au stress, il faut d’abord se concentrer sur la nature de cette tension qui peut être soignée de nombreuses manières. Puis, pour traiter la chute, il existe diverses solutions comme l’implant capillaire. Parmi les différentes méthodes pratiquées, celle de la bandelette ou FUT (Follicular Unit Transplantation) est la plus répandue. Il existe aussi la méthode FUE (Follicular Unit Extraction) qui constitue un mode de prélèvement follicule par follicule mais une implantation avec « trous de réception » similaires à la FUT. Enfin, pour les plus exigeants, la méthode DHI propose une extraction manuelle douce avec des outils très fins ne laissant aucune cicatrice et une implantation des cheveux à l’aiguille permettant de contrôler avec précision l’angle, la direction et la profondeur de chaque injection folliculaire.La greffe de cheveux DHI correspond donc au meilleur traitement contre la chute de cheveux lié au stress notamment.

Shares
Share This