La greffe de cheveux de Winslegue en vidéos

La greffe capillaire de Winslegue chez DHI Paris

Dernière Mise à jour le 15 Nov 2017

Connu pour ses tutoriels beauté 100% masculins sur sa chaîne Youtube lancée en 2014, le blogueur vidéo Winslegue distille avec un ton humoristique ses conseils pratique « au poil » sur comment prendre soin de sa barbe, de sa peau mais aussi sur le sport ou la mode. Suivi par quelques dizaines de milliers de personnes, il a déjà collaboré avec des grandes marques comme l’Oréal.

Après de longs mois de recherche, il a décidé de lui-même de choisir la Méthode DHI pour redensifier des golfes temporaux qui, comme il le dit, « se font la malle » et faire une greffe de cheveux.

A sa demande, la Clinique Lutétia à Paris, qui pratique en exclusivité en France cette méthode sans cicatrices, sans pré-incisions et sans douleur, a accepté de lui ouvrir ses portes. Il a tenu à filmer son intervention afin de montrer à tous ses « followers » l’évolution de ses résultats en toute transparence.

Immersion totale dans la greffe de cheveux de Winslegue

Dans cette première vidéo (car d’autres vont arriver !), le blogueur en a profité pour répondre aux nombreuses questions de sa communauté, tout en illustrant ses propos avec des images filmées avant, pendant et après sa session DHI.

« J’ai commencé à perdre mes cheveux vers l’âge de 20 ans »

La perte de cheveux ne touche pas que les hommes d’âge « mûr », hélas non. Pour 20% des hommes âgés de 20 ans, on observe une diminution de la densité capillaire et un affinement des cheveux. Cette chute, parfois brutale, affecte beaucoup la confiance en soi. On cherche alors rapidement des remèdes : lotions topiques, shampoings anti-chute, compléments alimentaires, casques laser, etc. Certaines solutions contre la calvitie fonctionnent (le Minoxidil ou le finastéride « Propécia » ont fait leurs preuves) et d’autres ne sont qu’illusoires. Car contre l’alopécie androgénétique (calvitie d’ordre génétique et hormonale), il n’y a pas de solution « miracle ».

L’importance de la gestion de la zone donneuse

Winslegue en parle et il a raison ! A ceux qui hésitent encore, une greffe de cheveux est bel et bien possible lorsqu’on est jeune. Mais attention : soit la chute de cheveux est stabilisée (ce qui a peu de chance d’être le cas à 20 ans), soit elle ne l’est pas et les cheveux vont, inévitablement, continuer de tomber dans les années à venir. Une nouvelle greffe de cheveux sera donc très certainement nécessaire. Aussi anticiper et accompagner l’évolution de votre chute de cheveux tout en respectant votre zone donneuse est primordial ! Car non…la zone donneuse ne se régénère pas. Ce capital est précieux et n’est pas inépuisable. 

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre article sur la calvitie précoce et les solutions pour y remédier

Quelle technique d’implants capillaires choisir ?

Winslegue a fait confiance à DHI pour 3 raisons :

  1. La possibilité de faire établir un diagnostic capillaire en ligne gratuit et anonyme
  2. la technique utilisée, soit la Méthode DHI, une méthode de greffe de cheveux brevetée et entièrement standardisée qui respecte le cuir chevelu et chaque follicule pileux,
  3. la garantie d’un résultat très dense et ultra naturel, sans aucune cicatrices et sans pré-incisions sur la zone d’implantation. Rendez-vous sur notre pages de « résultats greffe avant-après » pour en découvrir quelques-uns. Vous pouvez également vous rendre sur la page dédiée à la greffe de cheveux de Jean-Michel Maire« , le chroniqueur de l’émission Touche Pas à Mon Poste.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre article sur les différentes techniques de greffe de cheveux

Alors, prêts pour une immersion totale ? C’est parti !

Et voici le résultat 1 mois plus tard…

Résultat après 3 mois

La greffe de cheveux de Winslegue après 6 mois

 

Nouveau ! Résultat 9 mois après

Shares
Share This